rehde.typepad.fr > 08. 1945. CIRQUE GRUSS-JEANNET

01. Le sigle GRUSS-JEANNET

01. Le sigle GRUSS-JEANNET


02. Odette JEANNET

02. Odette JEANNET

Odette (l'épouse de Robert JEANNET, à la Caisse) assistait Lucien JEANNET pendant la présentation du spectacle. Elle tenait un joli panneau tel que celui-ci mais, à la place des initiales G-J, il y avait le numéro de l'attraction qui allait entrer en piste, dans l'ordre du Programme.


03. Ces dames font la pose

03. Ces dames font la pose

Nous retrouvons sur cette photo, de gauche à droite : deux épouses de musiciens, la jeune Arlette JEANNET tenue par Odette JEANNET, Jeannine SOUKUP (cousine des GRUSS), Eliane JEANNET et Madame LYDIA (du numéro en l'air "LYDIA & HARRYS").


04. Vive la baignade !

04. Vive la baignade !

Les trois adultes sont un musicien et deux épouses de musiciens. Arlette JEANNET est entre eux. Au premier plan, les enfants sont, de gauche à droite, Philippe GRUSS, Stella FEDRIZZI, Yolande GRUSS (dite Ninine), Lucienne FEDRIZZI, une fille de musicien, Roberte et Yolande FEDRIZZI. Les FEDRIZZI étaient engagés a nouveau pour la saison 1945. Les deux jumelles qui dansaient le "Cake Walk" pendant le numéro étaient Stella et Roberte, accompagnées par leur soeur Yolande.


05. Repos dans l'après-midi

05. Repos dans l'après-midi

Deux musiciens et leur épouse avec les jeunes Philippe GRUSS (derrière), Arlette GRUSS à droite (tenant Christiane GRUSS, 1 an) et Arlette JEANNET à côté.


06. La piscine "olympique" d'Homécourt

06. La piscine "olympique" d'Homécourt

Voici la fameuse piscine où les GRUSS-JEANNET ont été invités durant leur séjour dans la région. Ce fut une merveilleuse expérience, surtout en 1945.
Dans ce groupe, on reconnait Arlette JEANNET sur la droite et Rodolphe GRUSS, au premier plan, à gauche.


07. Les Caniches de Lucien JEANNET en répétition

07. Les Caniches de Lucien JEANNET en répétition

Voici les cinq petites chiennes - des Caniches - achetées en 1944 à Moyenmoutier (voir Chapitre 07).
Croisées avec un bâtard, trois étaient frisées et deux ne l'étaient pas.
Ici, Lucien JEANNET leur apprend à rester assises sans bouger.


08. LYDIA & HARRYS

08. LYDIA & HARRYS

Un beau document sur le numéro en l'air de LYDIA et HARRYS, artistes très réputés en ces années.
La dédicace est révélatrice de la bonne ambiance au sein de la troupe :
" A Monsieur Jeannet, notre incomparable directeur, en souvenir de la saison 1945, Lydia et Harrys ".


15. L'entourage moins 40 cm !

15. L'entourage moins 40 cm !

L'allure de l'entourage neuf (mais de mauvaise qualité) après quelques orages... On dirait un adolescent avec des pantalons trop courts !!
André GRUSS le répara avec dextérité à la grande joie de toute la troupe.


20. "Un soir chez GRUSS-JEANNET"

20. "Un soir chez GRUSS-JEANNET"

Cet article de presse a un intérêt évident. On y trouve de nombreux repères historiques :
- La photo avec Arlette GRUSS (15 ans) au trapèze.
- Les GRUSS-JEANNET remisent à Bavans, dans le Doubs.
- Ils ne travaillent que dans les départements de l'Est mais y ont adjoint la Haute-Savoie en 1945 (plus l'Ain où est né Daniel JEANNET).
- Ils ont évacués en Suisse tous les enfants de Montbéliard, en 1944, et sont très respectés pour cela (voir Chapitre 07).
- Ils sont originaires de Suisse (les JEANNET) et de Lorraine (les GRUSS).
- Ils ont engagé Bibi RIXFORD, administrateur général et descendant de célèbres trapézistes.


21. GRUSS-JEANNET à Tarare

21. GRUSS-JEANNET à Tarare

En 1945, les GRUSS-JEANNET descendaient presque jusqu'à Lyon, Tarare étant une petite ville à environ 50 km au nord de Lyon.
Dans cet article de presse, on apprend que le chapiteau était vert et que les gradins allaient jusqu'au bord de la piste (ni chaises, ni loges).
On découvre aussi, parmi d'autres informations intéressantes décrivant les numéros, que Fouy-Fouy, le mulet footballeur, désarçonnait aussi les spectateurs "apprenti-cavalier" !


22. GRUSS-JEANNET à Besançon

22. GRUSS-JEANNET à Besançon

Partout les GRUSS-JEANNET avaient du succès, y compris à Besançon comme nous le confirme cet article.
Ils y étaient jusqu'au dimanche 29 avril 1945 et la recette du vendredi 27 était entièrement offerte au bénéfice des prisonniers et déportés revenus des camps.
Tous les jours, ils faisaient deux représentations.


30. Témoignage des FEDRIZZI

30. Témoignage des FEDRIZZI

Cette lettre est un témoignage de travail au CIRQUE GRUSS-JEANNET, pendant la demi-saison 1944 et la saison 1945.
On y apprend qu'Alexandre Risnick (le mari d'Hélène GRUSS, donc le beau-frère d'Alexis et André) s'occupait de l'entretien des camions.


31. Témoignage de Mr. Petitjean, avant-courrier

31. Témoignage de Mr. Petitjean, avant-courrier

Sur un papier à lettre de Lucien JEANNET, ce Monsieur (habitant Bavans) confirme qu'il était avant-courrier du cirque en 1945, avec des responsabilités, puis qu'il est devenu ensuite chauffeur-électricien.
Comme quoi on peut tout faire dans un cirque !!


32. Témoignage de Monsieur Chalamet, couturier

32. Témoignage de Monsieur Chalamet, couturier

Ici, nous apprenons qui réalisait "les costumes personnels, les costumes de scène, uniformes de cirque..." des GRUSS-JEANNET : la Maison Chalamet, de Montbéliard.

Ces trois témoignages nous confirment que seuls Lucien JEANNET et Alexis GRUSS étaient les directeurs-propriétaires. André GRUSS était encore considéré comme employé, de même que Robert JEANNET.


33. Une facture des Ets. LABOURIER

33. Une facture des Ets. LABOURIER

Nous sommes en fin de saison, le 10 octobre 1945.
Remarquez la hausse de 260 % du nouveau roulement !!

(Collection Maurice Girard/Joël Reynaud)